Informations élections étudiantes à Paris 1 sorbonne

Communiqué l’UNEF Paris 1, Solidaires Étudiant•e•s, 28/03/2018

Fermeture des bureaux de vote pour les élections étudiantes

 Nous avons appris avec stupeur la décision unilatérale et sans la moindre concertation préalable du président d’université George Haddad d’ordonner la fermeture des bureaux de vote des sites Saint-Charles, René Cassin, Saint-Jacques, et Pierre Mendès France, à moins de vingt-quatre heures du début du scrutin de renouvellement des représentants des usagers aux conseils centraux de l’université.

 Déni de démocratie à Paris 1

Cette décision sans précédent constitue à nos yeux un déni de démocratie et pose un frein évident à l’expression des étudiantes et des étudiants.

Ainsi, parmi la quarantaine de milliers d’étudiant.e.s appelé.e.s aux urnes, seuls celles et ceux inscrits en troisième année de licence et en master de droit, économie, gestion, auront la possibilité de participer sur leurs sites. Aucun L1, L2 ni étudiant.e en arts ne pourra voter sur le site où il étudie. Il paraît inconcevable que des étudiant.e.s doivent effectuer plus d’une demi-heure voire trois quart d’heures de transport pour voter. Dans un contexte où il y a deux ans la participation ne s’élevait qu’à 6%.

 Voter est un droit

 Le droit de vote et d’avoir des réprésentant.e.s étudiant.e.s dans les conseils centraux de l’université est un droit fondamental dans la démocratie universitaire.

Sous couvert d’impératifs de sécurité dérisoires, la présidence de l’Université opère un choix politique qui organise une baisse de la participation pour ce qui devrait être un temps fort du débat universitaire au moment où l’application ou non des réformes du gouvernement dans notre université nécessite une opposition forte et légitime dans les conseils. Une minorité non gréviste risque de profiter de la situation pour confisquer le  scrutin.

 Plus encore, ces élections se déroulent dans un contexte où 3 listes d’extrême droite sont en lice, dont une, l’union des étudiants patriotes, qui a usurpé l’identité de trois personnes en imitant leur signature et usant de pressions pour les intimider. Dans le contexte national récent que nous connaissons avec l’attaque d’étudiants mobilisés de différentes fac (Montpellier, Lille, etc) par des groupuscules fascistes cette situation est tout à fait inacceptable.

 Nous condamnons avec fermeté cette atteinte à la démocratie étudiante, et demande l’annulation pure et simple du scrutin.

_________________________________________________________________________________

+ Banalisation des cours : Mercredi 28 et jeudi 29 Mars

Le Président de l’université demande de ne pas comptabiliser les absences des étudiants ce Mercredi 28 et jeudi 29 Mars, en raison de la tenue des élections sur le renouvellement complet des élus étudiants aux conseils centraux.

A l’université Paris 1, le coup de force électoral qui pourrait bénéficier à l’extrême droite

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s