Parcoursup, révélateur de l’appétence pour les filières sélectives et le privé

L’appétit pour les écoles post-bac, les prépas, les BTS, IUT ou Sciences Po dévoile un mouvement de fond qui bénéficie aux formations privées.  LE MONDE | 16.09.2018
Exrait
« Là où l’université, qui accueillait toujours, au cours de l’année universitaire 2016-2017, la majorité des effectifs étudiants (57,7 %, hors IUT), a dû faire face au goulet d’étranglement des moyens dans ses filières les plus demandées – droit, santé, sciences et techniques des activités physiques et sportives (Staps), psychologie –, les écoles privées ont pu ouvrir de nouveaux cursus payants. Les effectifs des écoles d’ingénieurs privées ont presque quadruplé depuis 1990 (de 14 000 à 52 700), tandis que ceux des écoles de commerce privées ont plus que triplé (de 46 000 à 152 900). Or ces deux catégories ne sont pas réputées pour leur mixité sociale : leur prix introduit un biais dans la sélection, en dépit des efforts pour développer les systèmes de bourses et l’alternance. Et les écoles privées paramédicales (25 800 étudiants), celles préparant aux fonctions sociales (30 800) ou d’autres types d’écoles (53 600) accueillent aussi des dizaines de milliers d’étudiants hors du service public. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s