Eloge de Parcoursuper

Le canard enchainé, Mercredi 26 septembre 2018 (extrait)

TOUT VA pour le mieux dans le meilleur des mondes, celui de la marquise Frédérique Vidal. Alors que la procédure d’affectation dans l’enseignement supérieur sur Parcoursup s’est clôturée le 21 septembre, la ministre de l’Enseignement supérieur a dressé un premier bilan, forcément éclatant, de la plateforme numérique.

Dans une interview au « JDD » (23/9), Vidal s’accorde les félicitations du jury : « Parcoursup a fonctionné et permis d’atteindre les objectifs fixés dans la loi : supprimer le tirage au sort, favoriser la mobilité géographique et sociale, mettre en place des parcours d’accompagnement pour limiter les abandons et l’échec. » Tous les éléments de langage sont de sortie.

Sur le terrain, pourtant, la réalité semble un peu plus contrastée. La mobilité géographique et sociale, pour ne parler que d’elle, s’est manifestée de façon si évidente que le défenseur des droits, Jacques Toubon, a lancé une enquête, fin août, sur des soupçons de discrimination à l’égard des jeunes des quartiers populaires.

Quant aux dizaines de milliers de candidats angoissés qui auront passé tout l’été à surfer sur Parcoursup plutôt que sur les vagues, ils n’ont en fait pas compris que toute cette période d’expectative… c’était pour leur bien !

« Si Parcoursup a été vécu par certains comme un processus plus long, c’est parce qu’il donnait plus de choix et de temps aux candidats », explique doctement la ministre. Avant de reconnaître néanmoins qu’elle réfléchissait à « revoir le calendrier de clôture de la plateforme et les délais de réponse ». Trop aimable.

Hors de question, pour autant, de revenir sur le sacro-saint principe de non-hiérarchisation des vœux des étudiants instauré par Parcoursup. Et ce alors même que cette nouvelle méthode est critiquée de toute part comme étant la raison principale de la lenteur du système.

« J’ai toujours été opposée à l’idée de hiérarchiser les vœux dès le départ : les jeunes doivent avoir le temps de mûrir leur choix, se justifie Frédérique Vidal. Mais j’ai interrogé des scientifiques pour voir si cela aurait un impact de hiérarchiser fin juillet ou en phase complémentaire. La réponse est négative. »

Les mêmes scientifiques qui ont conçu la plateforme initiale ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s