Parcoursup : LE COMPTE N’EST PAS BON !

Parcoursup  : LE COMPTE N’EST PAS BON !

Plus de 45 000 lycéens qui sortent de la catégorie « en attente d’une proposition » au coeur de l’été : est-ce le signe d’une efficacité redoutable de Parcoursup ? Il s’agit plutôt du résultat d’une redéfinition des catégories statistiques que n’auraient pas reniée les amateurs d’analyse des chiffres du chômage. Ainsi, depuis le 22 juillet, les élèves en attente de proposition, mais n’ayant sollicité aucune aide, sont considérés comme étant satisfaits par ParcourSup ! Ce tour de passe-passe, qui a fait passer en une nuit le nombre d’élèves en attente de 60 054 à 14 670, ressemble fort à une tentative à peine voilée de masquer le fiasco ParcourSup.

En réalité, le bilan estival est édifiant diminution du taux d’accès au supérieur, classes post-bac (BTS, CPG, mais aussi certaines licences), qui ne se, remplissent pas, formations privées qui, elles, font le plein…

Après de multiples demandes du SNESFSU, le Recteur a fini par communiquer un bilan provisoire : il est désastreux ! Par exemple, 2500 élèves sont sortis de ParcourSup pour n’avoir pas répondu dans les 48h cet été (bilan détaillé, mardi 9 octobre 2018).

ParcourSup n’est pas un outil qui permet de dépasser les limites d’APB, notamment le tirage au sort (dénoncé par le SNES-FSU), mais un moyen de trier les élèves et de gérer les flux, dans un contexte de hausse démographique. Le gouvernement a fait le choix de ne pas investir à la hauteur des besoins dans l’enseignement supérieur, ce qui lui permet à la fois de ne répondre ni défi démographique, ni à l’impératif de démocratisation des études.

Ne nous trompons pas : les responsables de ce fiasco ne sont pas les élèves qui ont, de manière très rationnelle, attendu pour accepter une proposition. Ce ne sont pas non plus les Psy-EN ou les professeurs principaux qui ont dû, sur le terrain, assumer une lourde charge de travail. La responsabilité est gouvernementale.

Le SNES-FSU portera ses exigences bilan sincère de la procédure, arrêt de la sélection à l’entrée des filières non sélectives, suppression de la fiche avenir, retour de la hiérarchie des voeux.

Sophie Vénétitay, septembre 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s