Rassemblement jeudi 13 décembre devant le conseil d’administration de Paris 1 Sorbonne

Nous relayons ce message inquiétant des doctorant-e-s mobilisé-e-s :

Bonjour à tou·te·s,

La situation des doctorant·e·s et plus largement des enseignant·e·s chercheur·se·s non titulaires continue de se dégrader à Paris 1 :

Non paiement de vacataires, de six mois à un an après avoir effectué leur service ;

– Non paiement de doctorant·e·s contractuel·le·s pour leur mission d’enseignement depuis la rentrée ;

– Retard de paiements des nouveaux ATER et doctorant·e·s contractuel·le·s ;

– Suppression autoritaire du service des thèses de sciences humaines de Paris 1 ;

– Précarisation galopante des personnels au sein de notre Université par un recours abusif aux statuts d’emploi précaires : plus de 900 agent·e·s non titulaires BIATSS en catégorie C et plusieurs centaines d’enseignant·e·s vacataires ;

– Multiplication par dix discriminatoire des frais d’inscription de nos collègues extra-communautaires.

Rappelons quelques éléments : les vacataires sont payé·e·s à l’heure de travail effectif sous le niveau du SMIC, embauché·e·s au pied levé, le plus souvent sans contrat signé, et remercié·e·s sans préavis ni prime de précarité. Cela en fait une main d’œuvre corvéable à merci à laquelle recourt massivement notre université, à défaut d’ouvrir des postes d’enseignant·e·s chercheur·se·s. En plus de précariser une part croissante de ses enseignant·e·s, Paris 1 se révèle incapable de les payer en temps et heure !

La suppression du service des thèses met en péril le bon déroulement de nos doctorats. Les ED se voient désormais attribuer les tâches administratives et financières de ce service sont déjà saturées de travail et ne pourront pas assurer ces missions correctement, sauf à obtenir une hausse significative de budget et à pouvoir recruter de nouveaux personnels, ce qui ne semble pas à l’ordre du jour pour la Présidence de Paris 1.

Nous appelons la présidence de notre Université à à prendre ses responsabilités, c’est à dire à cesser de mentir publiquement sur la situation, comme elle l’a fait ce matin en AG des étudiant.e.s en prétendant que tou.te.s les enseignant.e.s de Paris 1 sont payé.e.s, et à mettre en œuvre les mesures nécessaires pour sortir de l’impasse d’une gestion par la précarisation de ses personnels, qu’ils soient BIATSS ou enseignant·e·s-chercheur·se·s. Nous l’appelons également à mettre tous les moyens qui sont en sa disposition pour protester nationalement contre toute hausse des frais d’inscription et contre le dispositif Parcoursup et la loi ORE. Nous nous joignons aux mobilisations étudiantes en cours contre celles-ci.

Nous profiterons demain des Assises de la Recherche pour distribuer les prospectus ci-joints et discuter avec le plus grand nombre de nos collègues pour rappeler qu’une recherche doctorale et un enseignement de premier cycle de qualité ne peuvent s’effectuer que dans de bonnes conditions de travail.

Pour toutes ces raisons, nous vous appelons à venir nous soutenir lors de cette journée de mobilisation : soyons nombreu·se·x jeudi 13 décembre devant le conseil d’administration de Paris 1 ! (13h30, salle 1 du Panthéon)

Les Doctorant·e·s Mobilisé·e·s pour l’Université

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s