Réforme des retraites des fonctionnaires

Jean-Paul Delevoye (haut commissaire à la réforme des retraites) : Démineur de fond

Portrait du canard enchainé 9 janvier 2018, Anne-Sophie Mercier

A la réforme des retraites, il s’est, pour l’instant, bien débrouillé. « C’est le roi de l’esquive, Macron ne pouvait pas rêver meilleur démineur pour un dossier pareil », s’amuse un ancien ministre de Raffarin. Le gouvernement a-t-il vraiment travaillé à une baisse des pensions de réversion ? « C’est inexact. » Les fonctionnaires ont-ils raison de s’inquiéter du passage à la retraite à points ? « C’est la raison pour laquelle nous travaillons à résoudre ce problème. » Mais, pour beaucoup de connaisseurs du dossier, Delevoye est dans la nasse : « On lui demande l’impossible. Macron, lorsqu’il s’est engagé à ne pas reculer l’âge de la retraite pendant la campagne, a considérablement compliqué la tâche. Delevoye ne peut plus jouer que sur le montant des pensions et celui des cotisations, c’est comme courir un 100-mètres avec un sac de pierres sur le dos. »

Un élu socialiste table désormais sur « une réforme a minima » : « Ses bonnes relations personnelles avec les syndicats ne pèsent plus guère face à un pouvoir qui montre chaque jour son amateurisme dans le domaine du social. »

Ces derniers temps, JeanPaul Delevoye rappelle systématiquement à ses interlocuteurs qu’il est, certes, haut-commissaire à la réforme des retraites, mais sous les ordres d’Agnès Buzyn. Le bon géant sait aussi manier le parapluie. Gros malin, va.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s