Licence : L’approche par les compétences, c’est NON !

L’Approche par compétences, c’est NON !
Pour former des diplômés qualifiés et autonomes, l’apprentissage de savoirs est indispensable. C’est l’inscription des compétences dans les savoirs qui permet de s’insérer sur le marché du travail et d’évoluer dans des métiers en perpétuelle évolution, y compris pour les étudiants mettant plus de temps à obtenir leur licence. Or la logique de découpage des formations en blocs de compétences a pour objectif de former des étudiants prêts à l’emploi. Elle met les individus en concurrence les uns avec les autres, individus supposés devenir des entrepreneurs d’eux-mêmes. Les blocs de compétences visent prioritairement les étudiants en difficulté, supposés n’être pas capables de suivre une formation disciplinaire de haut niveau, en leur proposant de valider des blocs sans pour autant obtenir le diplôme. Cette logique de capitalisation d’une partie du diplôme contribue ainsi à fournir une maind’oeuvre formée, mais pas protégée par une qualification reconnue. Elle participe à la précarisation généralisée de l’emploi. Certains étudiants auront des diplômes, les autres devront se contenter des blocs et de l’emploi qui va avec ! Nous nous opposons fermement au découpage des formations et des diplômes en blocs de compétences et réclamons des diplômes pleins et entiers pour tous les étudiants.

 

Le passage aux compétences en IUT

Les programmes pédagogiques nationaux (PPN) seraient préservés, avec une proportion de 30 % d’adaptation locale. Mais derrière ces PPN, se cachent la volonté forte du ministère, appuyé par l’assemblée des directeurs d’IUT (ADIUT), de les adosser à des blocs de compétences structurant véritablement la formation, en se substituant aux UE. Or, d’une part, les blocs de compétences ne se compensent pas entre eux, contrairement aux UE. Si les avantages pédagogiques restent flous, il est en revanche clair que la conception par blocs de compétences est particulièrement propice à la commercialisation à la découpe de la formation, par exemple en l’adossant à un ensemble de certifications. Va-t-on, sous la pression budgétaire constante, vers une formation en IUT adaptée aux bourses de nos étudiants ?
De plus, la volonté de l’ADIUT d’imposer une pédagogie fondée sur l’approche par compétences est contraire à la liberté pédagogique des enseignants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s