La sélection des élites mise à nu

La sélection des élites mise à nu , cafepedagogique.net,  mercredi 22 janvier 2020.(extrait)

Commandée par la Depp et le SIES, l’étude menée par Marco Oberti, Elise Tenret (Dauphine), Yannick Savina (Sc. Po), Pauline Barraud de Lagerie (Dauphine), Mathieu Rossignol-Brunet (université de Toulouse) utilise les fichiers de recrutement de Sciences Po, Paris Dauphine (UPD) et des licences sélectives de Paris 1 ainsi que des fichiers plus généraux sur les admissions APB, les étudiants en général et les lycées.

L’étude montre d’abord la sélection sociale réalisée par ces filières. On trouve de 60 à 70% de jeunes favorisés dans les 3 filières, même si certaines institutions, comme Sciences Po, ont des programmes d’accès vers les lycéens défavorisés. La comparaison entre les licences sélectives de Paris 1 et les licences non sélectives est éclairante : le taux des CSP+ passe de 35 à 57%. On remarquera aussi les différences entre les CPGE parisiennes et de l’ouest parisien et celles des autres parties de la région.

On observe aussi une hyper sélection scolaire. C’est plus net à Sciences Po et Paris 1 qu’à Dauphine. Là aussi l’écart entre les licences sélectives de Paris 1 et les autres licences et énorme. Celui entre les CPGE aussi.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s