Motion de l’AG du Département de science politique de l’Université de Montpellier

Motion de l’AG du Département de science politique de la faculté de droit et science politique de l’Université de Montpellier, réuni le 17 janvier 2020.

« Les enseignant.e.s-chercheur.e.s, titulaires et non titulaires, ainsi que le personnel administratif de la Section et du Département de Science politique de l’Université de Montpellier, déclarent leur soutien à la mobilisation en cours et leur opposition au projet de réforme des retraites ainsi qu’au projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR). Ces projets de loi viennent remettre en cause notre système de protection sociale et plus largement une organisation de la société française fondée sur la solidarité. Ils constituent également une menace pour l’Université, la qualité de ses formations et celle de la recherche publique.

Ces projets de loi minent en effet gravement nos conditions de travail, déjà dégradées, pour mener à bien nos missions d’enseignement comme de recherche. Les étudiants et étudiantes, confrontés à un contexte de précarisation croissante, en seront d’autant plus pénalisé.e.s, comme l’ensemble de la société à qui la recherche publique est également destinée. Ces projets augurent en définitive une précarisation des personnels de l’ESR, en particulier des jeunes docteur.e.s, une fragilisation des conditions d’apprentissage pour les étudiant.e.s et une détérioration du système universitaire français. »

20 voix pour et 3 contre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s