Motion du Département des langues (DDL) de Paris 1 Panthéon-Sorbonne du 21 janvier 2020

Motion de l’AG du Département des langues (DDL) de Paris 1 Panthéon-Sorbonne du 21 janvier 2020

Les membres du Département des Langues de l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne, réuni.e.s en assemblée générale le mardi 21 janvier 2020, se sont prononcé.e.s pour la poursuite de la mobilisation et de la grève.

De semestre en semestre, notre département connaît des conditions de travail et d’étude dégradées : 1500 étudiant.e.s sans TD envoyé.e.s d’office à l’examen terminal, une équipe enseignante composée d’une centaine de vacataires pour seulement 70 titulaires, statu quo intenable auquel s’est récemment ajoutée l’annonce qu’aucun poste de PRAG ne serait créé pour la rentrée universitaire 2020-2021. Le manque de postes au Département ne nous permet pas de répondre à la demande de TDs pour les étudiant.e.s de tous les UFRs, et nous empêche donc d’offrir aux étudiant.e.s un cours de langue auquel leur cursus leur donne pourtant droit. Cette revendication n’est en rien nouvelle, mais elle a été ignorée pendant des années par la Présidence de l’Université.

Fort.e.s de ces constats, nous exigeons de réels changements, c’est-à-dire une politique universitaire apportant des financements publics à hauteur des besoins des étudiant.e.s. et des personnels.

En conséquence, tout au long de la semaine du 27 janvier et jusqu’à la prochaine assemblée générale du Département des Langues, nous suspendons nos activités habituelles, pour indiquer notre refus de continuer à essayer de fonctionner avec des moyens insuffisants, ainsi que pour dégager du temps et pouvoir nous investir dans les luttes en cours. Nous poursuivons une rétention des notes déjà largement suivie. Nous cessons nos activités d’enseignements et les tâches administratives suivantes (qui sont par ailleurs non obligatoires dans le cadre de nos services) : coordination de niveaux, recrutement de vacataires, délivrance d’attestations de niveau de langue pour les départs à l’étranger et pour les candidatures aux masters de l’université.

Le Département des Langues souhaite en outre :

  •  réaffirmer son opposition ferme à l’adoption de la réforme des retraites ainsi qu’ à l‘adoption du projet de loi de programmation pluri-annuelle de la recherche (LPPR)
  •  appeler à un changement de cap dans les politiques de l’enseignement supérieur et de la recherche et de toutes les mesures ayant pour effet d’aggraver la précarité et les inégalités chez les étudiant.e.s et personnels des universités.

Pas de retrait, pas de rentrée.
Pas de postes, pas de rentrée.
Pas de plan anti-précarité, pas de rentrée.

Nous soutenons les grévistes d’autres secteurs en lutte. Nous condamnons l’attitude répressive du gouvernement et les violences policières qui visent à dissuader les personnels et étudiant.e.s de participer aux manifestations. Nous appelons tous nos collègues de l’université Paris 1 à participer aux assemblées générales, actions et manifestations, et à se coordonner avec les autres universités pour généraliser la mobilisation.

Le Département des langues mobilisé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s