Compte rendu de l’AG du Département des Langues de Paris 1 Panthéon-sorbonne

Compte rendu de l’AG du Département des Langues, (jeudi 12 mars 2020)

Les membres du personnel mobilisé·e·s du Département des Langues de l’Université Paris 1 se sont réuni·e·s ce jeudi 12 mars 2020 en AG. L’ordre du jour était le suivant :

1) Bilan de la mobilisation nationale
2) Bilan de la mobilisation locale
3) Discussions sur la suite du 2e semestre

De manière exceptionnelle au vu des circonstances sanitaires liées à l’épidémie de coronavirus, et pour que les décisions de l’AG soient les plus représentatives possibles, il a d’abord été décidé que les collègues absent·e·s qui en avaient fait la demande pourraient voter par procuration.

Un bilan de la journée de mobilisation nationale du 5 mars 2020 ainsi que de la coordination nationale des 6 et 7 mars a été proposé. Il ressort que la journée du 5 mars fut un grand succès, qu’un nombre croissant d’universités rejoignent le mouvement. La coordination nationale des facs et labos en lutte a énoncé des revendications claires
(voir le détail de la motion au lien suivant : https://universiteouverte.org/2020/03/07/motion-de-la-deuxieme-coordination-nationale-des-facs-et-labos-en-lutte-reunie-les-6-et-7-mars-2020-a-nanterre/).

L’intérêt et l’importance de se rendre aux AG d’autres UFR pour élargir la mobilisation et relayer les actions du DDL mobilisé ont été soulignés. Plusieurs pistes de réflexion ont été proposées pour visibiliser les actions du DDL mobilisé : resserrer les liens avec la commission médias des facs et labos en lutte, réfléchir à des propositions d’action pour la semaine de lutte des universités du 16 au 22 mars, notamment en vue de la journée de mobilisation nationale du 19 mars 2020.

L’AG a débattu de plusieurs points : poursuite de la grève jusqu’à la fin du semestre, principe de la note politique et impact de l’épidémie de coronavirus sur le déroulement du semestre.

Il a d’abord été souligné qu’il était important de réaffirmer notre engagement dans la grève, et ce indépendamment des fermetures potentielles de centres liées à l’épidémie. Certain.e.s ont évoqué le fait que la perspective d’un semestre sans cours était pesante ; néanmoins, il a été rappelé qu’aucune de nos revendications formulées depuis le 5 décembre 2019 n’avaient été entendues (demande de créations de postes de titulaires, paiement des vacataires, situation illégale des étudiant·e·s en examen terminal, etc.), et qu’aucun dialogue n’a été initié de la part de la présidence de l’université pour réfléchir collectivement à des solutions. Ceci nous contraint à poursuivre le mouvement. D’autre part, il nous a paru nécessaire de prendre dès maintenant des décisions quant aux modalités de validation du S2 pour les étudiant·e·s n’ayant pas suivi de cours ce semestre, afin qu’ils/elles ne soient pas pénalisé·e·s par des mesures arbitraires qu’une éventuelle fermeture des centres pourrait entraîner.

À l’issue de ces discussions, il a été voté :

1) La poursuite de la grève jusqu’à ce que nous obtenions satisfaction sur nos revendications, avec pour conséquence probable la non reprise des cours d’ici à la fin du semestre. En outre, le fait qu’aucune solution ne soit envisagée localement met en péril rentrée 2020.

NPPV : 0
Abst : 1
Contre : 0
Pour : 52

2) L’attribution d’une note politique aux étudiant·e·s n’ayant pas suivi de cours au deuxième semestre.

NPPV : 0
Abst : 0
Contre : 1
Pour : 52

3) L’attribution de la note politique de 20/20 aux étudiant·e·s en question.

NPPV : 3
Abst : 1
Contre : 0
Pour : 49

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s