La santé des doctorants en danger

Extrait :
Ces dernières années plusieurs études successives se sont intéressées à la santé mentale des doctorants. L’une d’entre elles, menée auprès de 2000 doctorants toutes disciplines confondues, a révélé qu’un cinquième d’entre eux ont un score de stress perçu supérieur au seuil pathologique (Hagg, 2012). Les difficultés qu’ils rencontrent sont multiples : financières, pressions de l’entourage, pressions du laboratoire, solitude sociale et intellectuelle, incertitude pour leur avenir…
Témoignages de doctorants :
Le burn-out des labos Psychosociologie : Enquête au cœur du malaise.
LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | 17.02.2014
Chercheurs sous pression, budgets et effectifs en baisse, course aux financements, tyrannie du « publier ou périr »… L’évolution des métiers de la recherche entraîne un climat de détresse psychologique.
Les personnes présentant le phénomène de l’imposteur ont l’impression de manquer de capacité, de tromper leur entourage (professionnel, social et familial) et de ne pas être responsables de leur réussite, malgré des signes externes de succès évidents, de bonnes performances ou évaluations professionnelles. Elles sont de plus persuadées de pouvoir être tôt ou tard démasquées et accusées d’incompétences (Chassangre, 2013).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s